Changer la taille des caractères :   agrandir agrandir diminuer
Actualités
Données qualité de l'eau au niveau de l'étang de Martigné-Ferchaud
 
Données qualité de l'eau au niveau de l'étang de Martigné-Ferchaud 
En savoir plus
Nouveaux SDAGE Loire-Bretagne et SAGE Vilaine
 
Nouveaux SDAGE Loire-Bretagne et SAGE Vilaine 
En savoir plus
 

La réduction des produits phytosanitaires

Face à la nécessité de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires, il faut réfléchir à des solutions alternatives pour le désherbage des parcelles agricoles.
 
La promotion du désherbage mécanique du maïs est l’action phare menée par le Syndicat dans le cadre de cette problématique.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  • En 2015, le Syndicat poursuit l'aide qu'il apporte aux agriculteurs pour l'accompagnement au désherbage mécanique du maïs.
Cette année 10 agriculteurs se sont inscrits pour participer à cette action. Un certain nombre de pré-requis sont indispensables :
- semer à 4 - 5 centimères de profondeur, parce que la houe rotative travaille les 3 premiers centimètres du sol
- avoir un sol nivelé et régulier, il faut semer sans les chasses mottes, pour que la ligne de semis soit au même niveau que le reste de la parcelle car la houe rotative travaille en plein
- avoir un minimum de résidus de cultures, et de mottes à la surface de la parcelle
 

-----
  • En 2014, c'est la 4ème année d'accompagnement technique et mécanique au désherbage mécanique du maïs se poursuit sur le bassin du Semnon.
Là encore l'objectif est d'aller le plus loin possible en mécanique avec l'appui de David Roy d'Agrobio 35, sans impacter sur le rendement du maïs (Agrobio 35 est titulaire du marché en 2014 sur le suivi du désherbage mécanique).

12 exploitations ont participé à l'action cette année, en tout ce sont 73,6 ha qui ont eu au moins un passage d'outil mécanique pour le désherbage.

La technique consiste à commencer le travail de déhserbage avec des outils mécaniques, plusieurs itinéraires ont été  en fonction des conditions climatiques et de la pression en adventices :

- 1 passage de houe rotative + décrochage en chimique (si la pression en adventice est trop forte)
- 1 passage de houe rotative + décrochage en chimique + 1 passage de bineuse
- 2 passages de houe rotative + 1 passage de bineuse

Les IFT de la campagne 2014 sont les suivants :
IFT moyen itinéraire désherbage du maïs avec 2 passages d'outils mécanique
=
0,46
IFT moyen itinéraire désherbage du maïs avec 1 passage d'outils mécanique
=
0,98
IFT moyen itinéraire désherbage du maïs tout chimique en 2014
= 1,48


------
  • En 2013, l'opération d'accompagnement technique et mécanique au désherbage mécanique du maïs se poursuit sur le bassin du Semnon avec les mêmes règles qu'en 2012 !
Les IFT de la campagne de désherbage mécanique sont les suivant :
IFT moyen itinéraire désherbage du maïs avec au moins 1 passage d'outils mécanique
= 0,73
IFT moyen itinéraire désherbage du maïs tout chimique en 2013 = 1,31

Pour information : 2 passages de houe = 1 dose de produit phytosanitaire

La technique consiste à commencer le travail de désherbage en mécanique puis à décrocher en chimique si besoin au stade 3-4 feuilles du maïs, en fonction de la pression en adventices dans la parcelle. L'agriculteur reste bien entendu maître de sa parcelle tout au long de l'opération, le techicien apporte le conseil uniquement.
2 itinéraires sont possibles :
- Tout mécanique = 2 passages de houe + 1 passage de bineuse
- Mixte = 1 ou 2 passages de houe + traitement en réduction de dose

Plusieurs démonstrations sont prévues cette année afin de faire connaître la technique à un maximum d'agriculteurs intéressés.

Les 4 et 5 juin 2013, deux démonstrations ont été organisées à Noyal-sur-Brutz et Bain de Bretagne, chez deux agriculteurs participants pour la 2ème année à l'action désherbage alterné du maïs. Pour en savoir plus, cliquez ici

-----
  • En 2012, l'opération d’accompagnement technique et financier au désherbage mécanique du maïs se poursuit sur le bassin versant du Semnon, mais avec des règles un peu différentes par rapport à 2011.
L'objectif en 2012 est d’aller le plus loin possible en mécanique, avec l'appui d'un technicien spécialisé (Agrobio 35, titulaire du marché en 2012 sur le suivi du désherbage mécanique du maïs).

La technique consiste à commencer le travail de désherbage en mécanique puis à décrocher en chimique si besoin au stade 3-4 feuilles du maïs, en fonction de la pression en adventices dans la parcelle. L'agriculteur reste bien entendu maître de sa parcelle tout au long de l'opération, le techicien apporte le conseil uniquement.
2 itinéraires sont possibles :
- Tout mécanique = 2 passages de houe + 1 passage de bineuse
- Mixte = 1 ou 2 passages de houe + traitement en réduction de dose

Pour information : 2 passages de houe = 1 dose de produit phytosanitaire

L'objectif principal de cette action est de ne porter aucun préjudice à la parcelle.

Plusieurs démonstrations sont prévues cette année, afin de faire connaître cette technique à un maximum d'agriculteurs intéressés.
Une première démo a été organisée le 1er juin dernier à Forges-le-Forêt, pour en savoir plus, cliquez ici.



Bilan de l'année 2012, quelques chiffres clés :
- 16 agriculteurs se sont inscrits à l'opération dont 1agriculteur parcelle témoin (= parcelle en tout mécanique)
- 52 ha aidés par le Syndicat ont eu au moins 1 passage de matériel mécanique, certains agriculteurs ont choisi de réaliser des surfaces supplémentaires à leur charge, ainsi 64 ha ont été couverts.

Le tableau ci-dessous récapitule les itinéraires techniques adoptés ainsi que les surfaces de maïs désherbés mécaniquement via l'action :
Itinéraires techniques Nombre
d'agriculteurs
Surface aidée
par le Syndicat
Surface totale
Houe rotative + rattrapage chimique 7 33 ha 39 ha
Houe rotative + chimique + binage 2 9 ha 15 ha
Chimique + houe rotative + binage 1 5 ha 5 ha
Houe rotative + herse étrille + 2 binages
(parcelle témoin)
1 5 ha 5 ha

En 2012, l'IFT moyen calculé sur les parcelles engagées dans l'action désherbage alterné du maïs est de 0,56 contre 1,66 en moyenne sur maïs en Bretagne en 2008.

-----
  • En 2011, une opération d’accompagnement technique et financier au désherbage mécanique du maïs a été mise en œuvre sur le bassin versant.
15 agriculteurs se sont inscrits pour bénéficier de cet accompagnement, suivi par la Chambre d'Agriculture d'Ille-et-Vilaine (titulaire du marché 2011 sur le suivi des actions agricoles sur le bassin du Semnon).

Les agriculteurs inscrits à l’opération en 2011 ont à l’unanimité réalisé un itinéraire de désherbage mixte avec comme choix privilégié la stratégie 1er passage en chimique et rattrapage mécanique à la bineuse.

Les CUMA de Martigné Ferchaud et du Sel-de-Bretagne ainsi que l’ETA Giboire à Janzé, ont participé à cette action.
Une démonstration de désherbage avec la bineuse autoguidée de la CUMA de Martigné Ferchaud a été organisée, le 31 mai 2011, à Sainte Colombe.
-----
  • En 2010, deux journées de démonstration de matériel ont été organisées, l’une à Pléchâtel, l’autre à Martigné Ferchaud. Les agriculteurs du bassin versant pouvaient venir se renseigner sur les différents outils de désherbage mécanique.
Plate-forme de démonstration d'outils de désherbage mécanique sur maïs à Pléchâtel en 2010